Ethique générale

La prise en charge globale prend en compte l'être humain :

- dans ses trois dimensions (âme, esprit, corps), 
-  dans ses trois niveaux de conscience, 
- dans ses trois domaines énergétiques d'existence  (corporel, quantique, spirituel).

Qualité - Formations

Les formations  sont conçues avec des temps d'assimilation entre chaque module.
 
Ces temps sont indispensables pour permettre à l'élève d'intégrer progressivement les évolutions énergétiques tant à l'intérieur de son propre corps que dans ses propres champs énergétiques.
J'insiste donc sur l'importance de l'entraînement entre chaque module tant pour des raisons de meilleure assimilation intellectuelle que d'efficacité dans la progression de la pratique et de la sécurité énergétique pour l'élève.
Pour ces raisons, je ne propose pas de formation de type "condensée".
 
Un chapitre est consacré aux bases d'une installation de cabinet (choix du statut, comptabilité, communication)
 
Un examen final clôture les sessions. Il comprend un questionnaire des acquis, des études de cas en sophrologie et une séance en cas réel en binôme. Le cahier d'entrainement inter-modules (stage) est pris en compte dans la notation finale. 

Un module de perfectionnement est accessible après plusieurs mois de pratique.
Indépendant de la formation de base, vous en ferez ou non le choix ultérieurement.
Il comprend : 
- des révisions et approfondissements, 
- de nouvelles techniques,
- la supervision de votre pratique, 
- l'étude et la pratique de la lithothérapie énergétique. 

Déontologie de l'enseignement

Les formations vous apporteront une compréhension claire de cette profession d'aide.
L' enseignement est dénué de mysticisme décousu et approximatif et vous met en garde contre les dérives de tout ordre.

Sans superstition, sans exagération ;  parler de.. et comprendre l'énergie ; savoir l'utiliser de façon éthique et sécurisée ;  relier les approches rationnelles (oui !), psychologiques, corporelles, quantiques et spirituelles sans se laisser aller à des approximations ou du mysticisme déplacé... C'est la base d'une formation solide et de qualité.

Les modules sont conçus avec :
- un langage simple pouvant être compris quelque-soient vos connaissances antérieures,
- des temps d'assimilation entre chaque module.

Toutes les méthodes thérapeutiques ont un sens bénéfique. Encore faut-il que le thérapeute soit performant et cohérent.
Votre formation n'est pas une formation de développement personnel. C'est une formation professionnelle.
Elle demande que vous ayez déjà entrepris des démarches thérapeutiques personnelles et/ou que vous les continuiez afin d'être le plus efficace et performant possible.

Si vous avez déjà une pratique professionnelle,  cette formation enrichira votre potentiel. 
Vous restez autonome et responsable  de la forme finale que vous donnerez à cet enseignement après avoir assimilé les sécurités, en faisant la part des choses entre les pratiques approximatives et les pratiques sécurisées pour votre public.
Une attention complémentaire sera apportée à vos diverses expériences qui pourront être décomposées et rationalisées. Parfois avant d'apprendre, il est nécessaire de désapprendre.

Déontologie et complémentarité avec la médecine

Les thérapies alternatives n'ont pas pour vocation de se substituer à la médecine traditionnelle.

Selon les méthodes et compétences du thérapeute, les thérapies alternatives ciblent principalement les facteurs émotionnels des situations de mal être que les atteintes soient somatiques, psychologiques ou psychosomatiques. 
 
 Ces solutions alternatives proposent notamment des aides :
-  dans les problèmes pour lesquels aucun diagnostic médical n'a pu être porté après avoir réalisé tous les examens prescrits par le corps médical ;
- de même qu'en prévention des risques pour la santé et risques psycho-sociaux dus à un environnement familial et/ou sociétal difficile ;


Dans le cas de maladies diagnostiquées par le corps médical et traitées par médicaments, les thérapies alternatives ont une place uniquement complémentaire au traitement allopathique :

o       elles accompagnent le traitement allopathique pour augmenter la puissance du soin allopathique existant ; 

o       elles visent à réduire les effets secondaires négatifs du médicament sans nuire au bienfait qu'il pourrait apporter ;

o       elles ciblent au moins le facteur émotionnel dans la pathologie traitée ce qui a pour effet d'activer un processus naturel d'auto-guérison et de soulagement ;

o       elles accompagnent les demandes de sevrage. Même si les sevrages sont de la seule volonté du patient, le suivi addictologique, les dosages dégressifs dans le cas d'un traitement médicamenteux et la surveillance médicale sont du seul ressort d'un médecin.


Le professionnel est tenu au secret professionnel, à la confidentialité. Sans jugement, il vise à rendre la personne autonome dans l'amélioration de sa vie et de ses comportements.